Echos des aspirantes internes à Dilolo-Poste

ECHOS DES ASPIRANTES INTERNES EN EXPERIENCE A DILOLO-POSTE

DSCN3548 « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson… » Lc 10,2

 De g à d : Francine, Marthe, Anne et Colette

Cette année, le Seigneur nous a envoyé six jeunes aspirantes qui  passent leur année d’interconnaissance et de discernement de leur vocation par apport au charisme des Franciscaines Missionnaires de Marie, avant d’être admises au pré-noviciat, première étape d’initiation à la formation proprement dite, qui commencera au noviciat. Cette expérience elles la passent dans différentes communautés des Franciscaines Missionnaires de Marie. Depuis septembre 2016, deux d’entre elles sont à Lubumbashi, respectivement dans la communauté de « Mama wa Mapendo »  au quartier Taba Congo,  et de Saint Joseph  Artisan, en ville sur l’avenue Mama Yemo. Tandis que les quatre autres se trouvent dans la mission de Dilolo-Poste, au diocèse de Kolwezi, presqu’à la frontière avec l’Angola. Ces sont- elles qui partagent  brièvement leur courte expérience.

« Venant de régions différentes, nous nous sommes rencontrées à Lubumbashi, chez les sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Nous sommes toutes désireuses de suivre le Christ selon le Charisme de Mère Marie de la Passion. Désignées pour Dilolo-Poste, nous y sommes arrivées le samedi 19 novembre 2016. Nous avons été accueillies chaleureusement par les sœurs de la communauté, et nous sommes restées avec elles pendant une semaine. C’est seulement après que nous avons constitué notre petite communauté d’aspirantes internes. Nous sommes : Anne 21 ans, Colette 22 ans, Francine 20 ans et Marthe 19 ans. Comme l’objectif de cette étape a été expliqué plus haut, il se poursuit à travers la vie commune, l’apprentissage des cours à caractère spirituel, moral et  humain. Enfin, nous avons le travail et l’apostolat.  Notre responsable, la sœur Véronique, nous a immédiatement réparties  dans différents services. La première travaille  à la pharmacie, la deuxième à la maternité aux services généraux, la troisième au centre pour handicapés et la dernière enseigne à l’école secondaire.

Pour ce qui concerne la formation, nous avons  les cours  du lundi au vendredi dans les après midi. Le lundi, nous avons la Bible donnée par la sœur Véronique ; le mardi, le français par en enseignant laïc ; le mercredi, la Biographie de Mère Marie de la Passion, par la sœur Bernadette Mayala ; le jeudi l’économie domestique par la sœur Armel ; et le vendredi, savoir vivre et la connaissance de soi par la sœur Marie-Jacqueline. Avec elle, nous apprenons également  quelques recettes surtout en pâtisserie. Bientôt, nous allons commencer la biographie de Saint François. Au mois de janvier nous avons eu la session sur « la connaissance de soi et la découverte des blessures intérieures» avec la sœur Clémentine Hungisa, qui est venue expressément de Lubumbashi pour nous. Maintenant, nous  comprenons d’où viennent nos réactions, et nous pratiquons  les exercices de prise en charge qu’elle nous a appris,  surtout  «  pousser le mur et soulever la pierre… ». Cela nous aide à savoir gérer nos émotions.

Chaque mois, la sœur Véronique nous donne les livres des saints à lire, après la lecture, nous   notons l’essentiel que nous partageons aux sœurs de la communauté. C’est très intéressant,  nous y apprenons beaucoup de vertus, surtout les témoignages de leur foi en Dieu et leurs qualités qui nous touchent. Et  les sœurs nous accordent tout leur temps pour nous écouter pendant la recréation. Parmi les livres que nous avons exploités, il y a la vie de la Sainte Joséphine BAKITA, de Sainte Marie de Saint- Just fmm martyrisée en Chine; Saint François d’Assise notre Père,  Bienheureuse Marie Assunta, Bienheureuse Anuarite Nengapeta, Mère Marie- Bertine fmm,   Mère Téresalina fmm, Père Damien et Père  Maximilien KOLBE.

A la paroisse, nous sommes lectrices, en semaine et le dimanche. Chaque jour, nous faisons l’adoration du Très Saint Sacrement et nous prions les vêpres avec les sœurs à la chapelle. Pour ne pas devoir tout acheter, nous avons fait un jardin dès notre arrivée. Au bout d’un mois, nous consommions déjà nos légumes ; notamment les feuilles de patates douce, l’oseille, le gombo ainsi que les maïs. Et à plus ou moins 2 km, de la communauté, nous avons cultivé un petit champ d’environs 20m2, où nous avons cultivé les  tiges de manioc, et nous en mangeons déjà les feuilles. Bientôt, nous mangerons également l’arachide. Pour entretenir notre champs et jardin, nous profitons de petits moments  libres et de jours fériés pour nous y rendre. Et nous-mêmes, nous sommes en bonne santé. Nous disons merci au Seigneur et nous continuons notre formation. Puisse le Seigneur susciter encore des vocations nombreuses, bonnes et ferventes pour servir dans son champ, car comme nous le savez, le Seigneur Lui-même a dit :

« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux, Prions donc le Maître …».

Anne, Colette, Francine et Marthe aspirantes internes

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WordPress | Designed by: search engine rankings | Thanks to seo services, denver colorado and locksmiths